Société des Produits Laitiers de l'Ouest

Actualités

  • 05/04/2019
  • Tendances

SPLO et nous Anti-Gaspi

Contre le gaspillage alimentaire, SPLO s’engage auprès de Nous Anti-Gaspi

La Société des Produits Laitiers de l’Ouest – SPLO, s’associe au réseau d’épiceries Nous Anti-Gaspi dans la lutte contre le gaspillage alimentaire.

SPLO, spécialisée dans la distribution de produits alimentaires frais destinés aux professionnels de l’alimentaire, fournit ses invendus à l’enseigne de supérettes anti-gaspi. Beurre, fromage, crème ou yaourt sont ainsi vendus à petits prix (lait, St Félicien Bio, mozzarella bio, beurre, etc.).

Depuis 2018, plus de 600 kg de produits laitiers, issus d’une soixantaine de références différentes de SPLO, ont été commercialisés dans les magasins de Nous Anti-Gaspi. Depuis le début de l’année 2019, plus de 4 tonnes de lait y ont également été vendues.

Tous ces produits sont commercialisés par Anti-Gaspi à des prix réduits, en moyenne 30% moins chers qu’ailleurs. SPLO cède en effet à Nous Anti-Gaspi des invendus dont les tarifs sont calculés en fonction des stocks disponibles et des dates limites de consommation.

Plus un produit approche de sa date limite plus son prix est bas. Déjà commercialisés dans les deux premières boutiques de Nous Anti-Gaspi, à Melesse, près de Rennes, et à Saint-Jouan-des-Guérets près de Saint-Malo, les produits laitiers fournis par SPLO seront également en rayon des deux nouvelles épiceries de l’enseigne, à Laval et à Châteaugiron, en Ille-et-Vilaine, qui ouvriront avant l’été 2019.

Les producteurs agro-alimentaires peuvent agir concrètement et significativement pour l’environnement, c’est le sens de la démarche de SPLO :« Le gaspillage alimentaire représente un enjeu social, économique et environnemental. En tant qu’acteur du secteur alimentaire, nous souhaitons contribuer à lutter contre le gaspillage alimentaire. Le réseau Nous Anti-Gaspi véhicule des valeurs humaines et sociales qui sont proches des nôtres et nous avions envie d’aider un acteur local qui nous ressemble », explique Jean-Michel Bouvier, Directeur SPLO.